DOSSIER HEBDO 2: TRANSPORT DE FRET: L’Afrique : vers une interconnexion des systèmes informatiques douaniers ?

Version 3

    Signature article.PNG

    Officier de douane maroc.PNG

    (Photo AIC press)

     

    Le transport des marchandises se structure en Afrique. A l’instar du commerce international, la plupart des pays du Continent se sont engagés depuis le début  des années 2000 dans la modernisation de leurs procédures commerciales à travers la mise en place des projets d’interconnexion de leurs systèmes douaniers. Ces innovations qui ont pour objectif d’optimiser les échanges d’informations relatives aux exportations et au transit entre les pays Africains connaissent une effectivité depuis quelques années avec le soutien des partenaires comme la Banque mondiale, l’UE, la JICA et la BAD.

     

    Capture2.PNGLes échanges entre pays africains ne représentent que 10 % de l'ensemble du commerce extérieur africain, pourcentage le plus bas de toutes les régions du monde, note la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA), dans son rapport annuel 2002 sur l'intégration en Afrique. Plus de 80 % de ce qui est produit en Afrique est exporté, principalement vers l'Union européenne, la Chine et les États-Unis en 2017. L'Indice de connectivité mondiale (ICM) de DHL a mis en évidence que l'Afrique est le continent le moins connecté en termes de facilité de déplacement des personnes, de commerce, d'information et de finance. Remédier à la faiblesse des échanges intra-africains est un immense défi, mais les décideurs du continent s'y intéressent de plus en plus, et l'intégration régionale suscite un regain d'intérêt. Ainsi Tous les pays africains consacrent aujourd’hui une partie de leurs efforts au développement de la connectivité sur le continent et à la mise en place de relations commerciales. Cela se perçoit par la mise en place de projets d’interconnexion des systèmes informatiques douaniers. Ainsi, depuis 2008, au niveau sous régional, les douanes de la CEDEAO tendent vers une interconnexion de leurs systèmes informatiques pour améliorer l'automatisation de la douane, faciliter et sécuriser l'expédition de la marchandise, accélérer le dédouanement de la mainlevée des marchandises.

     

    Vers un renforcement du système d’interconnexion douanier dans la CEDEAO

    Malgré un système informatique inégalement développé dans la communauté, les pays de la Communauté sont engagés dans des projets d’interconnexion de leurs systèmes douaniers.

     

    Douane de Côte d'Ivoire.jpg

    En effet, selon Pape Ousmane Guèye, directeur général de la douane Sénégalaise, « le système informatique est encore peu développé dans la communauté. Il revient à chaque pays de prendre en charge son propre système, parce qu’il n’y a pas encore de ligne de crédit dédiée de la Communauté des Etats d’Afrique de l’Ouest pour financer une intégration ou la création d’un système global. Certains pays comme le Sénégal et la Côte d’Ivoire sont à des niveaux élevés quand d’autres viennent de commencer leur informatisation. Il faut donc d’abord aider ces derniers à s’équiper, à former des cadres avant d’aller vers l’intégration du système » a-t-il relevé. Malgré cette réalité, le système d’interconnexion se met en place dans la  sous-région.

     

    La Banque mondiale appui du projet d’interconnexion douanière entre la Côte d’Ivoire et le Ghana.

    Un système informatique traçant en temps réel les déclarations en douane entre la Côte d’Ivoire et le Ghana est opérationnel depuis fin juillet 2017. Cette interconnexion s’inscrit dans le cadre du Projet de Facilitation du commerce et du transport sur le corridor Abidjan-Lagos (Pfctcal). La première phase pilote de ce projet d’interconnexion des administrations douanières ivoiriennes et ghanéennes a été lancée le vendredi 28 juillet 2017. Financé par la Banque Mondiale, ce projet a pour objectif d’optimiser les échanges d’informations relatives aux exportations et au transit entre la Côte d’Ivoire et le Ghana, deux pays voisins.

     

    Les systèmes informatiques douaniers entre le Burkina et le Togo se renforcent  grâce à la Jica

    Avec l’appui de l'agence japonaise de coopération, la Jica, l'interconnexion des systèmes informatiques douaniers entre le Burkina Faso et le Togo va de l'avant. En effet, le mardi 16 janvier 2018, la Jica a permis au Burkina Faso de se doter de systèmes informatiques. Des équipements similaires devraient être reçus au Togo prochainement, Pour équiper les deux administrations douanières, l’UEMOA a mobilisé, grâce à l’appui financier de la JICA, de 200 millions CFA pour chaque pays. Cette initiative s’inscrit dans le vaste projet d’interconnexion des systèmes informatiques des administrations de douane de l’UEMOA initié en 2013 entre le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire et le Mali puis étendu au Sénégal en 2014 et maintenant au Togo en 2016 sous la supervision de l’Organisation Mondiale des Douanes (OMD).

     

    En Afrique centrale le projet de réseau en fibre optique prépare l’interconnexion des systèmes douaniers depuis 2016

     

    interconnexion.JPG

    Le synoptique d'interconnexions Régionales et nationales de la CEMAC.

     

    En Afrique centrale, le projet d’interconnexion des systèmes douaniers s’inscrit dans un grand programme de facilitation du transport dans la Communauté Économique et Monétaire des Etats de l'Afrique Centrale (CEMAC) regroupant 6 pays: le Cameroun, le Congo, le Gabon, la Guinée Équatoriale, la République de Centrafrique et le Tchad. Ce projet d'interconnexion des douanes de l'espace CEMAC a identifié plusieurs corridors de transit entre les Etats membres.

     

    Dans un premier temps, les deux corridors (Cameroun-Centrafrique / Cameroun-Tchad) sont pris comme les corridors pilotes dans le cadre de l'informatisation du transit douanier avant des étendre aux autres. Sous financement de la Commission Européenne, la CEMAC envisage une interconnexion des six Etats membres de la CEMAC et Sao Tome et Principe à travers le système SYDONIA.

    L'objectif global du projet est le renforcement de la capacité opérationnelle des administrations douanières des pays membres de la CEMAC et Sao Tomé et Principe par l'automatisation des procédures douanières traitant les opérations à l'importation, à l'exportation et surtout au transit conformément aux normes internationales.

     

    B4.PNG

    Les enjeux de l’interconnexion des systèmes informatiques douaniers pour l’Afrique

     

    « L'enjeu, qui est décisif, est la sécurisation de la chaîne de logistique internationale dont l'une des finalités est de stimuler le commerce international », explique Pape Ousmane Guèye . Il estime que la mise en réseau international des douanes vise à faciliter, stimuler, accélérer et sécuriser les échanges à travers le monde. Il s'agit d'une mutation qui donne de nouvelles ailes à la coopération entre les administrations douanières des différents pays dans tous les domaines: renseignement benchmarking, sécurité, coordination des actions, entre autres.

    Il devrait permettre de réduire la fraude et la contrebande tout le long des frontières communes, d’obtenir à l’avance les informations cargo électroniques (déclaration anticipée des marchandises), et de circonscrire les risques liés à la falsification des documents. 

    En conclusion, le système d'interconnexion servira à faciliter l'échange de données sécurisées et fiables entre les administrations douanières dans le cadre des opérations relatives au transit des marchandises, à suivre le parcours des véhicules et des marchandises le long des corridors et enfin, à établir des statistiques fiables sur le transit des marchandises. Le développement des échanges internationaux en général et du transport des marchandises en Afrique en particulier passe par l’appropriation de cette innovation.

     

     

    FICHE DESCRIPTIVE :

    AUTEUR : Aurélie KOUASSI

    STATUT : Web journaliste

    DATE DE PARUTION : 06-04-2018

    TYPE : Dossier

    N° :  02-2018

    SOURCES :

    http://www2.journalducameroun.com/interconnexion-des-systemes-informatiques-des-douanes-ivoiriennes-et-ghaneennes/

     

    http://www.omdaoc.org/Document_joint/agenda/Projet%20d%20interconnexion%20des%20systemes%20informatiques%20douaniers%20-%20Cote%20d%20ivoire%20Burkina%20Faso%20-%20Mali,%20Senegal%20-%20Togo.pdf

     

    http://www.commodafrica.com/23-01-2018-les-systemes-informatiques-douaniers-interconnectes-entre-le-burkina-et-le-togo

     

    https://www.balancingact-africa.com/news/telecoms-fr/24082/afrique-de-louest-vers-une-interconnexion-des-syst%C3%A8mes-informatiques-douaniers-de-la-cedeao

     

    http://www.ecowas.int/secteurs-de-la-cedeao/commerce/?lang=fr

     

    http://www.osiris.sn/Pour-l-interconnexion-des-systemes.html

     

    http://www.investiraucameroun.com/telecom/0312-6947-914-km-de-fibre-optique-seront-deployes-du-cameroun-vers-le-congo-la-rca-et-le-nigeria-en-2016

     

    http://www.adiac-congo.com/content/finances-publiques-dimportantes-reformes-en-perspective-77460

     

    http://www.sydonia.cemac.int/projet/objectif.html

     

    http://www.adiac-congo.com/content/cooperation-rdc-tanzanie-le-projet-du-territoire-douanier-unique-demarre-le-30-mai-12619

     

    http://ndengue.mondoblog.org/2014/12/13/projets-dintegration-cemac-fait-bilan/

     

    http://www.africa-onweb.com/economie/transports-afrique.htm

     

    https://www.ouestaf.com/Afrique-le-commerce-intra-africain-rampe-du-developpement-rapport_a6534.html

     

    http://ecoaustral.com/les-echanges-commerciaux-intra-africains-doivent-etre-developpes

     

    http://www.un.org/africarenewal/fr/magazine/septembre-2002/stimuler-le-commerce-intra-africain