L’OMA participe au Sommet Climate Chance Afrique 2018

Version 4

    The Observatory of African Mobilities (OMA) participated in the first Climate Chance Africa Summit 2018 organized by the Association of Regions and Districts of Côte d'Ivoire (ARDCI) and Climate Chance Association, Thursday 28 and Friday 29 June 2018 in Abidjan. Bringing together the non-state actors of the climate in Africa and especially with the aim of declining sectoral and operational roadmaps adapted to the context of the African territories, the climate lucky summit saw the participation of 500 people coming from 41 countries of the world. On the agenda of these two days, there were two plenary sessions of opening and closing as well as a dozen workshops and focus on sectoral issues impacting the climate in Africa. Workshop 7: "Promoting Sustainable Mobility and Transport in Africa", held on June 29, was organized by PPMC, L'Oreille and CODATU, with the support of the African Mobility Observatory (AMO).

    L’Observatoire de Mobilités Africaines (OMA) a participé au premier Sommet Climate Chance Afrique 2018 organisé par l’Association des Régions et Districts de Côte d’Ivoire (ARDCI) et l’Association Climate Chance, les Jeudi 28 et Vendredi 29 Juin 2018 à Abidjan. Rassemblant les acteurs non-étatiques du climat en Afrique et surtout dans l’objectif de décliner des feuilles de route sectorielles et opérationnelles adaptées au contexte des territoires africains, le sommet climat chance a vu la participation de 500 personnes provenant de 41 pays du monde.

    L’ouverture officielle qui a eu lieu le jeudi 28 juin 2018, s’est tenue sous la présence des autorités ivoiriennes, à savoir, M Jeannot Ahoussou, Président du Senat ;  M Aka Aouélé, Président de l’ARDCI ; M Beugre Membe, Gouverneur du District d’Abidjan et Mme Anne Ouloto, Ministre de la Salubrité Urbaine, de l’Environnement et du Développement Durable.

     

    Photo : Le Ministre de l’Environnement, Mme Anne OULOTO, à la cérémonie d’ouverture

    Au programme de ces deux journées, figuraient deux sessions plénières d’ouverture et de clôture ainsi qu’une dizaine d’ateliers et de focus sur des thèmes sectoriels impactant le climat en Afrique.

     

    Session/Atelier/Focus

    Thème

    28 juin 2018

    Session d’ouverture

    Les acteurs non-étatiques d’Afrique face au défi climatique et du financement de l’action climatique : les initiatives correspondent-elles aux besoins ?

    Atelier 1

    Faciliter l’accès des acteurs non-étatiques africains aux financements climat

    Atelier 2

    Education et Formation

    Atelier 3

    Aménager les villes africaines de manière durable

    Atelier 4

    Recourir aux plans territoriaux climat dans les territoires africains

    Atelier 5

    Développer une agriculture durable qui préserve les sols et favorise la reforestation

    Focus 1

    La convention des Maires en Afrique subsaharienne

    Focus 2

    Le monde de la recherche et sa contribution à l’enjeu climatique en Afrique

    Focus 3

    L’enjeu des données climatiques dans les pays d’Afrique subsaharienne : quelles disponibilités, qualités et lacunes pour le suivi des actions climat ?

    29 juin 2018

    Atelier 6

    Accélérer l’accès aux énergies renouvelables et l’efficacité énergétique en Afrique

    Atelier 7

    Favoriser une mobilité et des transports durables en Afrique

    Atelier 8

    Se préparer aux enjeux d’adaptation en Afrique notamment dans le secteur de l’eau

    Atelier 9

    Bâtiments et constructions durables

    Atelier 10

    Structurer des filières durables

    Plénière de clôture

    Comment mobiliser les acteurs non-étatiques africains dans toute leur diversité ?

     

    L’atelier 7 : « Favoriser une mobilité et des transports durables en Afrique » qui a eu lieu le 29 juin, a été organisé par PPMC, l’Oreille et CODATU, avec le concours de l’Observatoire des Mobilités Africaines (OMA). Ainsi, de 09h à 12h, plusieurs acteurs non étatiques (start-ups, etc.), des entreprises de transport publiques et privées (SOTRA et STL) et institutionnels (l’UATP), des universitaires et contributeurs de l’OMA ont participé aux 6 activités de cet atelier. A cet effet, après une série d’interventions des structures PPCM C, l’Oreille avec la feuille de route Afrique, l’OMA avec la présentation de sa plateforme Jive,  CODATU à travers les expériences des villes de Dakar et de Yaoundé, etla présentation de la feuille de route Mobilité du Maroc, 6 groupes  de travail ont été mis en place pour réfléchir sur 6 sous-thèmes de la mobilité en Afrique autour d’une question principale :quelles solutions le numérique et les nouvelles formes de mobilité peuvent-elles apporter dans la transition vers un transport décarboné dans les villes africaines ?

    Groupes de travail de l’atelier 7

     

    Le tableau ci-après résume la restitution des différents sous thèmes.

    Sous-thèmes d’atelier

    Restitutions des ateliers

    1-Le transport de marchandises en Afrique et la logistique

    Solution proposées : la création de plateformes digitales et mobile réunissant et mettant en relation tous les acteurs du transport de marchandises, à savoir agriculteurs, transporteurs, commerçants, populations d’intérêt.

    2- les transports artisanaux

    Solutions proposées : la création des aires de stationnement pour ces types de transports, cartographier les acteurs et les modes de ces transports, intégration des start-up pour atteindre les usagers et utiliser le mobile money pour fluidifier le trafic.

    3- la gouvernance et la structuration institutionnelle

    Solutions proposées : Mettre en place un cadre institutionnel fort et cela implique la mise en place d’une autorité organisatrice de la mobilité qui doit elle-même respecter un certain nombre de principes,la nécessité d’une volonté politique avec la mobilisation de la société civile à travers des séminaires, des ateliers, les réseaux sociaux ; créer un cadre de concertation solide de tous les acteurs ; définir clairement le rôle des différents acteurs.

    4-Planification du transport urbain en Afrique

    Solutions proposées : Utiliser des logiciels pour identifier la demande de déplacement des populations urbaines, promouvoir l’utilisation des véhicules électriques pour réduire l’émission des gaz à effets de serre, faire un sondage en ligne pour mieux prendre en compte les problèmes de mobilité urbaine, encourage l’inter modalité, promouvoir la billetterie pour rendre efficace la multi-modalité de transport.

    5-Financement du transport durable en Afrique

    Solutions proposées : encourager la recherche de fonds locaux à travers les partenariats entre villes africaine, solliciter des financements publics et privés.

    6-Les infrastructures et équipements : Pôles multi-modaux régionaux.

    Solutions proposées : création d'une plateforme du transport où l'on a la possibilité de consulter les compagnies, les itinéraires et les coûts afin de faciliter les voyages dans la sous région et dans nos Etats, création de téléfériques aux zones difficilement accessibles par la route, développer le transport de masse dans la sous région et dans nos Etats, développer le réseau routier et désenclaver toutes les régions, uniformiser les tarif et créer des systèmes de transport formels dans les grandes villes.

     

    L’atelier 7 s’est achevé avec la mise en place d’un groupe volontaire, coordonné par l’OMA, pour la rédaction d’une feuille de route du transport durable en Côte d’Ivoire avant le prochain Sommet Climate Chance Afrique 2019.

    Le sommets’est achevé dans l’après-midi du vendredi 29 juin, par la restitution des travaux en atelier devant un panel d’élus et de participants à ce sommet. Le Directeur de l’OMA a été le porte-parole de l’atelier 7 à cette cérémonie de clôture pour présenter les principales conclusions de cet atelier. A la suite, les élus présents ont signé la convention des Maires d’Afrique sur le changement climatique. Avant de clore le sommet, M Roland Dantec, Président de l’Association Climate Chance,a remercié tous les participants pour leur engagement en faveur de Climate Chance et leur a souhaité un bon retour dans leurs différents pays. Il a émis le vœu de voir l’effectivité de l’adoption et de l’application et de ces propositions dans nos politiques. Rendez-vous a été pris pour le prochain Sommet Climate Chance Afrique 2019 à Accra au Ghana.

     

    laurence UllmannKouamé Sylvestre KOUASSIKouakou Noel Kouamemarie-pascale bayeJerry Rawlings MbabaliJoseph SemujuKouamé Serge KOUAKOURamatou YEOHOLIVIA NADINE KONAN