Lors du salon de Genève, Renault a présenté un concept de taxi autonome électrique sans volant, capable de transporter jusqu'à six passagers. Le constructeur français souhaite ainsi illustrer la mobilité urbaine partagée du futur. L'EZ-GO pourrait arriver dans nos villes d'ici à 2022.

 

IMAGE © RENAULT.jpg
À mi-chemin entre une voiture et un mini-bus : l'EZ-GO de Renault est un robot taxi électrique et connecté à 4 roues directrices.
PHOTO © RENAULT

 

 

Le concept de navette autonome EZ-Go (prononcer "easy-go" ; un terme que l’on pourrait traduire par « se déplacer facilement »), présenté par Renault au Salon de Genève, est visuellement assez déroutant… Ce véhicule aux allures futuristes et aux dimensions imposantes (1 700 kg pour 5,20 mètres de long), ressemble un peu à un minibus entièrement vitré.

 

L'accès à bord est assuré par un panneau ouvrant situé à l'avant de la carrosserie. Les passagers entrent debout, tandis qu'un système de rampe assure que l’habitacle soit aussi accessible aux personnes en fauteuil roulant.

 

À l’intérieur, le plancher est plat. Pas de pédales ni de volant : le chauffeur est remplacé par un calculateur central. L’ EZ-Go est d’ailleurs bardé d’électronique et de capteurs. Il est également conçu pour se recharger sans fil, par induction. Avec une vitesse limitée à 50 km/h, son utilisation serait strictement urbaine.

 

Une alternative aux voitures particulières et aux transports publics

 

Mais au delà du véhicule et de la technologie, Renault imagine surtout occuper dans un futur proche le créneau des services de mobilité à la demande et partagée. Les villes d’aujourd’hui sont souvent encombrées, or elles abritent des populations vieillissantes, ou au contraire très jeunes, en quête de nouvelles solutions de mobilité. C’est une opportunité intéressante pour le Groupe qui se voit bien produire d'ici le milieu de la décennie prochaine une gamme nouvelle de petits véhicules à partager. Ceux-ci seraient alors exploités par les régies de transports ou par des gestionnaires de flottes privées.

 

La commercialisation de l’EZ-Go de Renault, fabriqué en collaboration avec ses partenaires Nissan et Mitsubishi au sein de l’alliance, pourrait se faire dès 2022. Des tests grand public devraient débuter dans les mois à venir.

 

Par Didier ROUGEYRON, journaliste