Nissan va progressivement cesser de commercialiser des véhicules diesel en Europe, tout en redoublant d’efforts sur l'électrique. C’est le deuxième constructeur à annoncer l’abandon à terme d’une technologie tombée en disgrâce depuis le scandale de trucage des émissions de Volkswagen.

 

 

875_NOUVELLE_NISSAN_LEAF.jpg

La nouvelle Nissan Leaf est la voiture 100% électrique la plus vendue au monde

Source : Nissan

 

 

"En Europe, où se concentrent nos ventes diesel, la poussée de l'électrification va nous permettre d'arrêter graduellement le diesel pour les voitures particulières à chaque renouvellement de modèle", a déclaré lundi à l'AFP un porte-parole du groupe, confirmant des informations de presse. Pour autant, le partenaire du français Renault n'a pas précisé de calendrier.

 

Début mars, son rival et compatriote Toyota, pionnier des motorisations hybrides essence-électrique, avait annoncé qu'il stopperait la vente de voitures diesel sur le vieux continent à compter de fin 2018. La plupart des autres grands constructeurs ont également émis l’intention d’électrifier davantage leur gamme.

 

Mises en cause pour leurs rejets polluants (particules fines et oxydes d'azote), les motorisations diesel voient en effet leurs ventes se dégrader en Europe, tandis que plusieurs villes comme Paris ou Londres ont avancé des projets d'interdiction pour ce type de véhicules.

 

La Nissan Leaf accumule les récompenses

 

Dans ce contexte, Nissan affirme ses ambitions dans l'électrique, où il a fait figure de pionnier dès 2010 avec le lancement de la citadine Leaf. La firme japonaise a récemment annoncé vouloir multiplier par plus de six ses ventes annuelles  de véhicules électrifiés d'ici à 2022-23, visant un objectif d'un million d'unités. 

 

On sait que le constructeur avait même beaucoup investi pour fabriquer lui-même ses propres batteries avant d’en céder la production en août 2017 à une société financière chinoise, GSR Capital.

 

La nouvelle Nissan Leaf vient de se voir décerner, fin mars, un nouveau trophée mondial : “2018 World Green Car” (voiture verte mondiale 2018), dans le cadre des World Car Awards au salon de New-York. Depuis la création de ce prix, c’est la première fois qu’un véhicule entièrement électrique reçoit ce prestigieux trophée.

 

Parallèlement, elle vient de décrocher 5 étoiles aux nouveaux tests 2018 de sécurité de l’Euro-NCAP. Ce nouveau protocole prend en compte davantage de situations de chocs, que ceux-ci impliquent d’autres véhicules, des piétons ou désormais des cyclistes.

 

Ces récompenses attribuées à une voiture 100% électrique sont susceptibles de révéler en filigrane une tendance lourde. Le diesel est désormais passé sous l’essence dans les immatriculations de voitures neuves en Europe. En France, il est tombé en mars et en avril derniers à un plus bas de 40%.

 

 

Par Didier ROUGEYRON, journaliste (avec AFP)