180 000 voitures électriques et hybrides rechargeables ont été vendues en Europe au premier semestre, d’après le cabinet d’études Jato Dynamics. Ce chiffre en hausse de 43 % ne couvre toutefois que 2 % des immatriculations sur le continent.

 

 

zoe-test-image-002.jpg.ximg.l_full_m.smart.jpg
« La Renault ZOE 100 % électrique annonce sa mue pour 2019 avec une autonomie augmentée».
Source : Renault

 

 

Certes la voiture électrique n’est pas au point mort mais elle est encore loin de passer la surmultipliée, en dépit des incitations et des efforts des constructeurs pour valoriser leur offre alternative.

 

Sur les six premiers mois de 2018, il s'est en effet vendu en Europe 180.000 voitures à batterie lithium-ion (dont 85.500 entièrement électriques et 94.500 hybrides rechargeables), selon des données obtenues par Les Echos.fr auprès du cabinet Jato Dynamics. « Pas de quoi bouleverser le marché, alors que les constructeurs comptent sur les voitures à batterie pour atteindre les objectifs CO2 assignés par Bruxelles », commente la journaliste Annie Feitz dans son article du 2 août intitulé « Les ventes de voitures électriques restent marginales. »

 

« On aurait pu s'attendre à des chiffres plus élevés », convient Felipe Munoz, analyste chez Jato. « La chute du diesel, qui s'est effondré en un an de 46 à 37 % des ventes, a avant tout été compensée par la hausse de l'essence, notamment sur les grands marchés européens, l'Allemagne, la France, le Royaume-uni, l'Italie, l'Espagne... ».

 

En France,  les ventes de voitures 100 % électriques ont atteint 14 381 unités entre janvier et juin (contre 13 555 sur la même période en 2017, soit + 6,09 %), auxquelles s'ajoutent 6 495 hybrides rechargeables. Le total de 20 876 représente une hausse de 16 % par rapport à 2017 et une part de marché de 1,7 % alors que la filière auto table sur 150.000 ventes de véhicules électriques en 2022 rappelle Les Echos.fr

 

La Renault ZOE (8 007), la Nissan LEAF (2 248) et la BMW i3 (644 en 100 % électrique, 1 258 avec range-extender) sont les modèles les plus immatriculés sur la période. En juin 2018, 859 véhicules utilitaires électriques ont été immatriculés, soit une hausse de + 61,16 % par rapport à 2017.

 

La faible progression du marché du véhicule électrique interroge

 

En Europe, la part de marché V.E de Renault est de 21,9% avec ZOE et Kangoo Z.E., qui détient 38% du marché du véhicule électrique utilitaire. Concernant Nissan, les ventes de la nouvelle LEAF s'élèvent à 47.000 dont 18.000 en Europe où elle est devenue le véhicule électrique le plus vendu. Mitsubishi Motors reste leader du marché des SUV hybrides rechargeables grâce aux ventes de Outlander.

 

Pour Cécile Goubet, Secrétaire Générale de l'Avere-France, il faut redoubler d'attention : « Bien que les immatriculations de véhicules particuliers électriques repartent à la hausse depuis avril, la faible progression sur l'ensemble du premier semestre questionne. C'est le moment d'appuyer sur l'accélérateur : l'offre de véhicules s'étoffe, le réseau de recharge s'agrandit, les aides pour compenser le surcoût doivent être maintenues. Il faut impérativement poursuivre nos efforts pour que la mobilité électrique devienne une solution naturelle pour le grand public, afin d'assurer la transition vers une mobilité plus propre ».

 

Par Didier ROUGEYRON, journaliste