Skip navigation
    3 Replies Latest reply on Jun 26, 2014 6:26 AM by Claire Papaix

    Tarification du transport public urbain

    Bénédicte Meurisse

      Transport public urbain : un des moins chers d'Europe

      Les tarifs dans les transports publics urbains sont sensiblement moins élevés en France que ceux pratiqués dans plusieurs européens. C'est ce qui ressort de l’enquête publiée par l’Union des transports publics et ferroviaires (UTP) et le Groupement des autorités responsables de transport (GART). Sur dix ans, les tarifs ont même baissé de 5% en euros constants alors que l’offre s’est considérablement étoffée. Un paradoxe français qui ne concerne que ce secteur politiquement sensible. Cette dégradation des conditions financières d'exploitation oblige les professionnels à imaginer un nouveau business modèle.

      1,15 euros, c’est le prix moyen d’un ticket de transport public urbain en France, selon l’enquête tarification publiée par l’Union des transports publics et ferroviaires (UTP) et le Groupement des autorités responsables de transport (Gart). Ce tarif est sensiblement inférieur à ceux pratiqués en Europe.
 En effet, le même titre de transport coûte 1,45 euro de plus à Berlin, 1,76 euro de plus à Genève, et 4,65 euros de plus à Londres. 

       

      Même constat pour l’abonnement mensuel. Il coûte 29,08 euros, en moyenne, en France contre 58,33 euros à Genève, 78 euros à Berlin et 148,80 à Londres.
 Sur dix ans, le prix de l’abonnement annuel a même reculé de 6,2% en euros constants, selon l’enquête de l’UTP et du Gart.

       

      L'étude Tarification des réseaux de transport urbain, détaille les pratiques tarifaires de près de 180 réseaux avec leurs canaux de distribution, leurs équipements en systèmes billettiques et leurs tarifications spécifiques et intermodales.


      Une tarification sur la mauvaise pente

      Entre 2003 et 2013, les tarifs dans les transports publics urbains ont baissé de 5% en euros constants, selon l’Insee. Un paradoxe alors que l’offre en transport collectif n’a cessé de s’étoffer pour répondre à la demande... Ainsi, le ratio recettes commerciales sur dépenses d’exploitation est en baisse, et est tombé à 31,5% (lire notre article).
      Les transports publics routiers sont les seuls services publics marchands à avoir enregistré une baisse au cours de la dernière décennie. En effet, sur la même période, les tarifs progressaient de 63% pour l’enlèvement des ordures ménagères, de plus de 30% pour la distribution d’eau et les services postaux, et de 22 % pour les repas des cantines scolaires.


      Des solutions à portée de main

      Le modèle économique des transports collectifs urbains est fragilisé et contraint les professionnels à trouver d'autres recettes. Lors de la conférence Moving Together organisée par l'UITP, l'UTP et le Gart au Salon européen de la mobilité, le président de l'UTP, Jean-Marc Janaillac, a présenté plusieurs pistes : accroître le nombre d'usagers en augmentant encore l'attractivité des transport publics, persuader les collectivités locales d'augmenter le prix moyen pour suivre l'évolution de l'offre, lutter contre la fraude, mais aussi trouver des ressources externes comme taxer les plus-values immobilières réalisées grâce à la création d'une ligne de transport collectif...

       

      Source

       

        • Re: Tarification du transport public urbain
          Didier Rougeyron

          Je retiens cet exemple dans la conclusion : "trouver des ressources externes comme taxer les plus-values immobilières réalisées grâce à la création d'une ligne de transport collectif".  Excellente idée ! Plutôt que de faire supporter une augmentation de plus aux usagers, le secteur privé pourrait être mis à contribution en effet sur les marges dont il bénéficie GRÂCE aux transports publics.

          Et pourquoi ne pas envisager une approche globale en faisant profiter, avec le ticket, d’autres services privés ou publics ou d'un report modal élargi ? Je pense au ROMA PASS, une formule avec forfait transports bus et métro gratuits + 1 ou 2 premiers musées gratuits et coupe-file (au choix) + 40 autres musées à tarif réduit + plan de Rome fourni. Le passe est vite rentabilisé et les pouvoirs publics incitent ainsi les touristes à utiliser les transports en commun. D’autres formules au quotidien pour les citoyens sont sûrement possibles… Avez-vous des expériences à nous faire partager?

          More Like This