8 Replies Latest reply on Nov 7, 2016 4:43 PM by Eric WURMSER

    Navya : is it the most advanced automated vehicle ?

    Victor Fontaine

      Navya is a french company designing and producing an automated shuttle that welcome 15 people and that can circulate at a speed of 45km.

       

      According to its founder, Navya has a big competitive advantage; 1 year of technological advance compared to its competitors. And they are really offensive in order to get a big slice of the market, in fact, AT kearney has estimated the automated transport market at 515 M of euros in 2035 ?

       

      navly.jpeg

       

      To test its technology, Navya is experimenting its shuttle called Navly in Lyon for one year. An operator from Navya will still be in the vehicle "just in case". This test has been possible thanks to the "Metropole de lyon" and Sytral, a transport union.

       

      Navya is not the only one experimenting its automated vehicle, we have seen competitors doing test in singapour and in Pittsburgh.

       

      Which automated vehicle will win the fight according to you ?

      Anthony Le Bleis Didier Rougeyron Claude Escala Franck Ferrer

        • Re: Navya : is it the most advanced automated vehicle ?
          Franck Ferrer

          Bonjour Victor,

          Je pense qu'à ce stade, il y a de la place pour plusieurs acteurs sur le domaine du minibus autonome: d'ailleurs chacun se développe à un rythme assez élevé avec effectivement une fleurissement d'expérimentation en mode de plus en plus réel. Les deux plus avancés commercialement sont Navya et Easymile. Local Motors commence aussi à proposer une offre avec Olli.

          L'avance technologique à ce stade n'a pas tant d'impact que cela sur l'offre car au final tous les acteurs sont obligés de laisser un opérateur dans le véhicule pour des raisons légales ou de sécurité (car aucun ne maitrise encore tous les cas de figures et surtout l'interface avec l'utilisateur).

          Est ce que le point clé sera la technologie "de conduite autonome" ou d'autres aspects? (ex: Local Motors travaille avec IBM sur une interface usager basé sur Watson)
          Tesla a aussi annoncé qu'il travaillait sur un format de minibus....

          Easymile est associé à Transdev et Navya à Keolis: quel sera l'importance pour "gagner" de la connexion avec un opérateur de transport public?

          Par ailleurs des services de taxi autonomes sont annoncés et commencent à être testé: quel sera le format gagnant (taxi vs shuttle)? est ce que les 2 formats vont coexister?

          Je crois honnètement qu'il est encore trop tôt et bien hasardeux de savoir ce qui va émerger dans les 5 prochaines années. Et surtout je ne pense pas que la technologie véhicule soit la seule (et même la principale) clé de réussite.

            • Re: Navya : is it the most advanced automated vehicle ?
              Victor Fontaine

              Bonjour Franck Ferrer

               

              Merci pour ta réponse, c'est vrai que Easymile réalise des test à Helsinki ou encore nuTonomy à Singapour, mais tous garde un opérateur au volant pour le moment. Tout de même, c'est assez impressionnant de voir les premiers test arriver sur les routes.

              Effectivement, le niveau d'autonomie du véhicule n'est pas le seul critère de ta la réussite de ces projets, la capacité d'accueil (taxi vs shuttle) l'est aussi. Cependant, le niveau d'autonomie est un atout de taille pour se différencier des transports publics habituels (métros, bus, autolib, trains etc.). C'est ici que les partenariats avec des opérateurs de transport public sont intéressants.


              Ces premières expérimentations nous en dirons plus sur le mode de déploiement des véhicules autonomes.

               

              Bien à toi

               

               

            • Re: Navya : is it the most advanced automated vehicle ?
              Didier Rougeyron

              Merci à Franck Ferrer pour ses intéressantes précisions! Ce service de navettes autonomes 100% électrique peut en effet créer une vraie alternative de transports sur de courtes distances et notamment pour répondre à la fameuse problématique du dernier kilomètre… Au fond, l’expérience menée à Lyon est une traduction concrète de la ville intelligente au service des citoyens chère à G.Collomb, Président de la Métropole, qui a souhaité faire de son territoire un pionnier sur la thématique des "smart cities"... Une réserve toutefois pour moduler le tableau : vers 200 000 euros l'unité (Navya et Easymile) de minibus autonome, la vraie innovation sera de faire encore mieux et moins cher! Parce que c'est un choix peu anodin pour la collectivité et qu’il va être difficile d’augmenter une fois de plus le prix du ticket urbain… cela dit concernant la technologie véhicule, je pense que c'est sûrement l'avenir.

                • Re: Navya : is it the most advanced automated vehicle ?
                  Franck Ferrer

                  Effectivement le coût est élevé et ne permet que des expérimenstions à enjeux communication. Mais il ne faut pas oublier que nous sommes des très courtes séries car ces navettes sont produites à quelques dizaines d'exemplaires à date, et que les capteurs eux même ne sont pas encore généralisé à l'OEM. Au final le coût asymptote n'est pas si élevé surtout si ces navettes utilsent les radar et capteur des OEM automobiles.

                  Le vrai enjeu est bien la suppression du chauffeur et son remplacement par un opérteur à distance.

                    • Re: Navya : is it the most advanced automated vehicle ?
                      Didier Rougeyron

                       

                       

                      En effet il s’agit d’abord d’une opération de communication et la technologie évoluant, le prix de revient évoluera lui aussi avec le temps. Vous avez raison Franck Ferrer de souligner que ce qui est important pour l’avenir de ces navettes électriques, c‘est qu’elles sont en exploitation autonome sur de courtes distances et produites en petites séries. Enfin, avant Lyon, CarPostal a été le premier client de Navya puisqu'il fait rouler sa navette Arma à Sion depuis novembre 2015...

                  • Re: Navya : is it the most advanced automated vehicle ?
                    Eric WURMSER

                    I do believe that a big part of the short term autonomous market will be in the first & last mile transport market with very light vehicles, "pods", even smaller than Google cars, circulating at low speeds, lower than 30 km/h.

                    MIT has recently envisioned electric autonomous tricycles (..)

                    I look forward seing such shared vehicles proposed by Navya.

                    • Re: Navya : is it the most advanced automated vehicle ?
                      Claude Escala

                      Hello,

                      I completely agree with Franck, it's too soon to talk about real competitive advantage, and I am pretty sure that other autonomous shuttle will come from nowhere very soon. Key issues are 1/ the control and communication system, which is far to be fully deployed and reliable anywhere, 2/ the safety and breaking system which is quite tough when any kind of obstacle is detected (remind that more than 50% of femur neck fractures occurs inside buses today).

                      The 2 French competitors are progressing fast anyway, and do create the wave they are surfing on !