2 Replies Latest reply on Apr 11, 2017 4:02 AM by laurence Ullmann

    Parlons-en Mobilité douce: Un mode de déplacement culturellement encré dans nos habitudes

    Youssouf Meite

      Mobilité douce, transports alternatifs et durables. Par mobilité douce l'on entend les modes de déplacement qui ont uniquement recours à l'énergie humaine, tels que la marche à pied et le vélo etc.

       

      Plusieurs rapports et études que nous avons exploitées mettent au centre des modes de déplacement en Afrique subsaharienne, les modes non motorisés comme la marche et le vélo.

      A Ouagadougou par exemple, le vélo est Roi aussi bien en milieu urbain qu'en milieu rural et présente ( en associant les 2 roues motorisées) plus de 60% des déplacements.

      En République Démocratique du Congo, l'ingéniosité pour la mobilité douce est légion et dans les zones rurales comme urbaines les trottinettes sont constituent un substituent à la marche. Elles servent aussi bien pour le transport de marchandises que pour les déplacements individuel.

      congo trottinette.jpg

       

       

      A coté de ces trottinettes, les scooters (made in Goma) sont aussi prisés et servent à la fois de transport de marchandises que de moyens de déplacement

      scooter made in Congo.jpg

       

      Ces petites inventions qui demeurent pour le moment artisanales peuvent favoriser des modes de déplacement plus respectueux de l'environnement.

      L'action publique en faveur de la mobilité douce doit prendre en compte l'essort de ces engins pour définir une mobilité à l'Africaine, du moins une mobilité urbaine ou rurale basée sur des modes traditionnelles.

       

      laurence Ullmann; ABIBA DIARRASSOUBA; Sangboliéwa Lanzeny OUATTARA; alain tiepoho, Jean-Louis Hyppolite Lognon Sagbo