7 Replies Latest reply on Jun 18, 2017 12:54 PM by Kouamé Sylvestre KOUASSI

    2-Roues électriques et Afrique

    laurence Ullmann

      Dans notre exploration de bonnes pratiques venues d'ailleurs, nous allons réfléchir au phénomène suivant: la Chine, relativement récemment sortie de l'émergence, a massivement adopté l'usage du 2-roues électrique. partout, ces engins circulent, silencieusement, proprement.

       

      image19.jpg

      Dans une ville comme Ouaga, où ils connaissent un franc succès, les 2-roues restent cependant thermiques.ouaga_barage.jpg

       

      Alors, comment passer de l'un à l'autre? Comment encourager l'électrique? Est-ce que ce serait une bonne pratique pour l'Afrique?

       

       

      Kouamé Sylvestre KOUASSI

        • Re: 2-Roues électriques et Afrique
          Kouamé Sylvestre KOUASSI

          Le visiteur africain en Chine, habitué aux congestions et autres problèmes de mobilités de nos métropoles, est frappé d'étonnement devant les infrastructures et les équipements en la matière de ce pays. Au titre de ces moyens, le fort intérêt des chinois pour les engins à deux roues, contrairement à leur appétence pour les 4*4, peut paraître surprenant pour un pays qui découvre le développement après des années de repli.  A la faveur d'une mission à Changhzou, ville industrielle située à l'Est de la Chine, une visite dans les rues et devant les grandes surfaces ou autres lieux fréquentés a été suffisante pour se rendre rapidement à cette évidence.  Nous reviendrons, les jours suivants, sur le sujet pour tenter d'apporter des éléments de réponses aux questions soulevées par Laurence qui sont liées à ce modèle chinois et aux conditions de son "exportation" en Afrique.

          • Re: 2-Roues électriques et Afrique
            Youssouf Meite

            La pratique des deux roues est encrée dans les pratiques de mobilités  en Afrique de manière général. Le cas de Ouagadougou est atypique, mais en Afrique du nord, ce mode reste également le principal moyen de déplacement dans des villes comme Marrakech.

            L'évolution des deux roues vers l'électric dépend à mon sens de la volonté et de la vision des dirigeants. L'electricité coûte encore cher sur le continent et l'accès aux sources d'énergie n'est pas chose facile pour beaucoup d'entre nous.

            A mon avis avec des initiatives privées et l'innovation dans la production de l'electricité ( panneaux solaire, éolien....) l'accès sera facile et on pensera ensuite à alimenter nos motos et voitures en énergie électrique

             

            laurence Ullmann Charlotte Bucher

            • Re: 2-Roues électriques et Afrique
              laurence Ullmann

              Merci Kouamé Sylvestre KOUASSI Youssouf Meite pour ces premiers éléments de réponse.

              Les deux roues électriques je crois sont relativement peu chers en Chine. Les Chinois ont-ils déjà tenté de pénétrer le marché africain avec ces véhicules?

                • Re: 2-Roues électriques et Afrique
                  Youssouf Meite

                  Le constat du marché africain des deux roues donne une réponse en partie, mais il faut vérifier pour se rassurer que la pénétration de ces deux roues d'origine chinoise utilisent de l'énergie électrique.

                  En effet,  les marques chinoises prospèrent sur la marché des véhicules roulants ( utilitaires,  camions, bus, tracteurs,) mais aussi des motocycles.  Ces engins utilisent des sources classiques d'énergie.

                  A mon avis, le vélo ou la moto electric est loin d'être la tendance actuellement

                    • Re: 2-Roues électriques et Afrique
                      Kouamé Sylvestre KOUASSI

                      Aujourd'hui, j'ai appris deux choses qui peuvent aider à apporter quelques éléments de réponse aux questions portant sur la problématique des deux roues en Chine. Au sortir du séminaire de cet après-midi, je suis allé faire un tour dans des magasins de ces engins, non loin du 258 Heping, North Road Changzhou. J'ai été frappé par leurs prix qui oscillent en moyenne entre 200 yuan et 1200 yuan, soit entre 19.000 FCFA et 103.000FCFA. Avec ce prix, presque tous les chinois peuvent s'offrir ces 2 roues électriques. Malheureusement, le marché africain semble ne pas constituer encore la priorité de ces entreprises chinoises. Cet avis a d'ailleurs été confirmé par la conférencière de cet après-midi, Dr Wang Hai-Yan, Directeur du Département Recherche et Développement de l'Entreprise Hisense Refrigerateur, même si ces appareils alimentés à l'énergie solaire étaient expérimentés depuis quelques années dans leurs laboratoires pour le compte du continent africain dans les années à venir. Ce qui permet d'esquisser déjà un scénario d'évolution de l'avenir de ces engins à deux roues en Afrique...

                      laurence Ullmannmarie-pascale bayeCharlette N'Guessan Désirée N'GuessanYoussouf Meite

                        • Re: 2-Roues électriques et Afrique
                          Kouamé Sylvestre KOUASSI

                          La Chine fait des efforts pour tendre vers une mobilité propre avec les 2 roues électriques. Mais  au regard de la forte utilisation de l'électricité dans ce secteur, il y a à parier sur le coût de cette énergie qui doit être abordable dans ce pays. Comparativement aux motos que nous importons de Chine qui sont vendues dans nos villes à 250.000FCFA voire plus, on devrait pouvoir opter facilement pour les motos électriques. Mais, la disponibilité de cette source d'énergie en Afrique est un véritable handicap à la promotion de ces engins à deux roues. La difficulté d'accès à cette ressource explique son coût élevé qui est déjà source de conflits entre les ménages et les structures chargées de la commercialisation de cette énergie comme récemment en Côte d'Ivoire et notamment à Bouaké avec des risques de débordement dans le champ politique. Les pouvoirs publics sont donc très réticents à associer une autre fonction à cette énergie. Il faut donc réfléchir pour voir les possibilités d'utilisation des  énergies primaires.

                          laurence UllmannCharlette N'Guessan Désirée N'Guessanmarie-pascale bayeYoussouf Meite