2 Replies Latest reply on Aug 10, 2017 10:33 AM by Joseph Semuju

    Echec d’une politique de développement de l’industrie automobile en Algérie/Failure of a policy of development of the automobile industry in Algeria

    David Aurelie KOUASSI

      Première usine de Renault en Algérie à la fin de l'année 2014. © AFP/

       

      Depuis 2012, l'Algérie tente de développer l'industrie automobile pour réduire le coût des importations. Pour ce faire, les autorités algériennes ont réglementé le domaine de l’automobile à la production de véhicules « made in Algérie » à laquelle tous les concessionnaires Renault, Hyundai, Volkswagen devraient se conformer avec la possibilité d’importation des pièces détachées.

      Mais, après quelques années, le bilan de l’industrie automobile Algérienne est catastrophique. Paradoxalement,  la voiture produite en Algérie coûte plus chère que dans les pays de provenance. Ainsi, la Renault Sym@@bol made in Algeria coûte environ 200 000 dinars (1 600 euros au cours officiel) de plus que sa jumelle importée, la Dacia Logan. Le prix de la petite Hyundai i10 fabriquée sur place commence à un tarif de presque 2 000 euros plus cher qu'en France. Les prix des voitures neuves ont connu une hausse moyenne de 40 % entre 2014 et 2017.

      Dénonçant des « importations déguisées » de la part des constructeurs, les autorités algériennes ont décidé de remettre à plat le secteur du montage automobile du pays, où les prix des voitures explosent à mesure que les chaînes de montage fleurissent. Depuis le 31 juillet 2017, tout nouveau projet de montage de véhicules est donc suspendu. Selon les observateurs, ce fiasco de l'industrie automobile en Algérie est principalement dû au système adopté : le SKD (Semi Knocked Down) qui consiste à importer le véhicule en kits pré-montés, simplement rivetés ou boulonnés sur place.

      Que pensez-vous de ce bilan catastrophique de l’expérience algérienne de production automobile ? Que faire pour éviter la répétition de cet échec dans les autres pays africains comme le Sénégal ou l’Ouganda qui sont sur la voie de la production automobile?

       

      http://www.lepoint.fr/monde/bilan-catastrophique-pour-les-voitures-made-in-algeria-07-08-2017-2148595_24.php#

       

       

      Since 2012, Algeria is trying to develop the automobile industry to reduce the cost of imports. To do this, the Algerian authorities have regulated the automotive sector to produce "made in Algeria" vehicles, which all Renault, Hyundai and Volkswagen dealers should comply with the possibility of importing spare parts.

       

      But after a few years, the record of the Algerian automobile industry is catastrophic. Paradoxically, the car produced in Algeria is more expensive than in the countries of origin. Thus, the Renault Symbol made in Algeria costs about 200,000 dinars (1,600 euros at the official rate) more than its imported binocular, the Dacia Logan. The price of the small Hyundai i10 manufactured on the spot starts at a price of almost 2,000 euros more expensive than in France. Prices for new cars increased by an average of 40% between 2014 and 2017.

       

      Denouncing "disguised imports" from manufacturers, the Algerian authorities have decided to reshuffle the car assembly sector of the country, where car prices are exploding as assembly lines flourish. Since 31 July 2017, therefore, any new vehicle assembly project is suspended. According to the observers, this fiasco of the automobile industry in Algeria is mainly due to the system adopted: the SKD (Semi Knocked Down) which consists of importing the vehicle into pre-assembled kits, simply riveted or bolted on the spot.

       

      What do you think of this catastrophic assessment of the Algerian automobile production experience? What can be done to avoid the repetition of this failure in other African countries like Senegal or Uganda which are on the road to car production?

       

      http://www.lepoint.fr/monde/bilan-catastrophique-pour-les-voitures-made-in-algeria-07-08-2017-2148595_24.php#

      laurence UllmannAmel Ould AmerKouamé Sylvestre KOUASSICharlette N'Guessan Désirée N'Guessanmarie-pascale bayeRomain KOUAKOUBarthélemy KOUAMEJerry Rawlings MbabaliJoseph Semujuyao marius yaAMANI KEVIN KOUAKOURamatou YEOHKouakou Noel Kouame