0 Replies Latest reply on Aug 9, 2017 3:54 PM by Kouamé Sylvestre KOUASSI

    Le contrôle technique en Côte d'Ivoire/ Technical inspection in Côte d'Ivoire

    Kouamé Sylvestre KOUASSI

      A compter de ce mois d’Août jusqu’à la fin de l’année 2017, la thématique majeure qui sera au centre des débats de l’OMA est intitulée comme suit : « Maintenance bus et camions : aujourd’hui et demain ». Je me permets de la reformuler : « Maintenance bus et camions : hier, aujourd’hui et demain » afin de nous aider à  mieux faire ressortir les  tendances lourdes, voire les invariants dans les pratiques de maintenance en Afrique. Malgré cette ligne éditoriale que nous ferons l’effort de maintenir dans l’ensemble, vos articles non relatifs à ce sujet seront toujours les bienvenus.

      Ceci dit, le premier de cette série d’articles porte sur le contrôle technique des automobiles en Côte d’Ivoire.

       

      Depuis 1974, le contrôle technique automobile est l’activité principale de la Société Ivoirienne de Contrôles Techniques Automobiles et industriels (SICTA), filiale de la multinationale SGS. Selon  l’article 125 du Décret 64-212 du 26 Mai 1964,  le contrôle technique est une activité obligatoire qui consiste en un ensemble de vérifications qualitatives et quantitatives permettant d'attester que le véhicule présenté possède les capacités de sécurité routière convenables auxquels tous les véhicules en circulation sont obligatoirement soumis. Pour assurer une cohérence nationale de ce service d'évaluation et de réparation, l'Etat de Côte d'Ivoire a mis en place une concession de service public accordée à la SICTA. Dans le cadre du contrôle technique automobile, la SICTA effectue aussi :

      • Le contrôle d’étalonnage du compteur horokilométrique des taxis compteurs ;
      • Le diagnostic technique de sécurité volontaire,  permettant aux propriétaires de véhicules de connaître l’état de sécurité des principaux organes de leur véhicule ;
      • La pesée des véhicules.

      La SICTA intervient pour le contrôle technique pour tout type de véhicule. Le contrôle technique, une fois réalisé, est alors valable durant 1 an à compter de sa date de réalisation pour les véhicules particuliers,  et 06 mois pour les véhicules de transport. Pour garantir la couverture de l'ensemble du territoire national, la SICTA dispose de 13 stations permanentes et de 04 stations mobiles itinérantes qui sont des centres agréés de contrôle technique. De la sorte, l'automobiliste peut choisir le centre où il souhaite effectuer son contrôle, quel que soit son département d'immatriculation.

       

       

       

      Pour éviter les abus, les centres ne peuvent effectuer de réparations. Lors du contrôle technique,  plus d'une centaine de points de sécurité sont nécessairement contrôlés dont certains imposent une obligation de réparation, s'ils s'avèrent défectueux. La visite dure environ 20 minutes. Elle est réalisée sans démontage des pièces du véhicule.

      A la fin de la visite, un procès-verbal est alors dressé, précisant les points contrôlés et le cas échéant, les défauts constatés. La date limite de validité du contrôle est alors apposée sur le certificat de visite technique.

      Que pensez-vous de cette pratique routinière en Côte d’Ivoire depuis 1974 ? A-t-elle un impact réel sur la sécurité routière ?

       

      http://automobile.ci/information/controle-technique.html

       

      ENG

      From this month of August until the end of 2017, the major theme that will be at the center of the debates of the AMO is titled "Maintenance bus and trucks: today and tomorrow". I would like to rephrase it as "Maintenance bus and trucks: yesterday, today and tomorrow" so that we can better bring out the heavy trends, even the invariants, in maintenance practices in Africa. Despite this editorial line that we will make the effort to maintain overall, your non-related articles will always be welcome.
      That said, the first of this series of articles concerns the technical control of cars in Côte d'Ivoire.

      Since 1974, automotive technical inspection has been the main activity of the Ivorian Automobile and Industrial Control Company (SICTA), a subsidiary of the multinational SGS. According to Article 125 of Decree 64-212 of 26 May 1964, technical inspection is a compulsory activity consisting of a set of qualitative and quantitative checks to certify that the vehicle presented has the appropriate road safety capabilities to which all vehicles are compulsorily submitted. To ensure national coherence in this assessment and reparation service, the State of Côte d'Ivoire has established a public service concession granted to SICTA. As part of the automotive technical inspection, SICTA also carries out:

      • Calibration check of the hour meter of taxi counters;
      • Voluntary safety technical diagnosis, allowing vehicle owners to know the safety status of the main components of their vehicle;
      • Vehicle weighing.

      The SICTA is involved in the technical inspection of all types of vehicles. The technical inspection, once carried out, is then valid for 1 year from its date of realization for passenger cars and 06 months for transport vehicles. To ensure the coverage of the entire national territory, SICTA has 13 permanent stations and 4 mobile stations, which are approved technical control centers. In this way, the motorist can choose the center where he wishes to carry out his control, whatever his registration department.
      To avoid abuse, centers can not perform repairs. During the technical inspection, more than a hundred safety points are necessarily checked, some of which impose an obligation to repair, if they prove to be defective. The tour lasts about 20 minutes. It is carried out without disassembling the vehicle parts.
      At the end of the visit, a report is drawn up, specifying the points checked and, where applicable, the defects found. The validity of the inspection shall then be affixed to the technical inspection certificate.
      What do you think of this routine practice in Côte d'Ivoire since 1974? Do you think it has a real impact on road safety in terms of the number of accidents on our roads?

          laurence UllmannJerry Rawlings MbabaliCharlette N'Guessan Désirée N'GuessanDavid Aurelie KOUASSImarie-pascale bayeKonan Léonce KOUAKOUOdile DAHOAmel Ould AmerAMANI KEVIN KOUAKOUyao marius yaRamatou YEOHKouakou Camille GOLI   Kouakou Noel KouameKouamé Serge KOUAKOUAMENAN BEATRICE KOUAMEMonné Marie Nadège GONDOKouassi Jacques Florentin KOUAME