6 Replies Latest reply on Aug 21, 2017 9:14 AM by Joseph Semuju

    Le contrôle technique en Côte d'Ivoire/Technical inspection in Côte d'Ivoire

    Kouamé Sylvestre KOUASSI

      Cet article est une reprise en raison d'un souci technique qui n'a pas permis la visibilité des illustrations.

      A compter de ce mois d’Août jusqu’à la fin de l’année 2017, la thématique majeure qui sera au centre des débats de l’OMA est intitulée comme suit : « Maintenance bus et camions : aujourd’hui et demain ». Je me permets de la reformuler : « Maintenance bus et camions : hier, aujourd’hui et demain » afin de nous aider à  mieux faire ressortir les  tendances lourdes, voire les invariants dans les pratiques de maintenance en Afrique. Malgré cette ligne éditoriale que nous ferons l’effort de maintenir dans l’ensemble, vos articles non relatifs à ce sujet seront toujours les bienvenus.

      Ceci dit, le premier de cette série d’articles porte sur le contrôle technique des automobiles en Côte d’Ivoire.

       

      Depuis 1974, le contrôle technique automobile est l’activité principale de la Société ivoirienne de contrôles techniques automobiles et industriels (Sicta), filiale de la multinationale SGS. Selon  l’article 125 du Décret 64-212 du 26 Mai 1964,  le contrôle technique est une activité obligatoire qui consiste en un ensemble de vérifications qualitatives et quantitatives permettant d'attester que le véhicule présenté possède les capacités de sécurité routière convenables auxquels tous les véhicules en circulation sont obligatoirement soumis. Pour assurer une cohérence nationale de ce service d'évaluation et de réparation, l'Etat de Côte d'Ivoire a mis en place une concession de service public accordée à la SICTA. Dans le cadre du contrôle technique automobile, la SICTA effectue aussi :

      • Le contrôle d’étalonnage du compteur horokilométrique des taxis compteurs ;
      • Le diagnostic technique de sécurité volontaire,  permettant aux propriétaires de véhicules de connaître l’état de sécurité des principaux organes de leur véhicule ;
      • La pesée des véhicules.

      La SICTA intervient pour le contrôle technique pour tout type de véhicule. Le contrôle technique, une fois réalisé, est alors valable durant 1 an à compter de sa date de réalisation pour les véhicules particuliers,  et 06 mois pour les véhicules de transport. Pour garantir la couverture de l'ensemble du territoire national, la SICTA dispose de 13 stations permanentes et de 04 stations mobiles itinérantes qui sont des centres agréés de contrôle technique. De la sorte, l'automobiliste peut choisir le centre où il souhaite effectuer son contrôle, quel que soit son département d'immatriculation.

       

      Pour éviter les abus, les centres ne peuvent effectuer de réparations. Lors du contrôle technique,  plus d'une centaine de points de sécurité sont nécessairement contrôlés dont certains imposent une obligation de réparation, s'ils s'avèrent défectueux. La visite dure environ 20 minutes. Elle est réalisée sans démontage des pièces du véhicule.

      A la fin de la visite, un procès-verbal est alors dressé, précisant les points contrôlés et le cas échéant, les défauts constatés. La date limite de validité du contrôle est alors apposée sur le certificat de visite technique.

      Que pensez-vous de cette pratique routinière en Côte d’Ivoire depuis 1974 ? A-t-elle un impact réel sur la sécurité routière en raison du nombre toujours important des accidents sur nos routes ?

      http://automobile.ci/information/controle-technique.html

      laurence UllmannJerry Rawlings MbabaliJoseph SemujuDavid Aurelie KOUASSIyao marius yaAMANI KEVIN KOUAKOURamatou YEOHAMENAN BEATRICE KOUAMEAmel Ould AmerBarthélemy KOUAMERomain KOUAKOUCharlette N'Guessan Désirée N'Guessanmarie-pascale bayeOdile DAHO