3 Replies Latest reply on Mar 3, 2018 4:16 AM by Siaka Ouattara Krapa

    Les véhicules d’occasion, une source considérable de la pollution atmosphérique en Afrique/ Used vehicles, a major source of air pollution in Africa

    David Aurelie KOUASSI

      300.000 véhicules roulent chaque jour dans Nairobi, la capitale du Kenya. © Nation Media Group

      Selon un rapport des Nations Unies cité par le journal Daily Nation, 14.300 Kenyans meurent chaque année en raison de la pollution de l’air liée fortement à la circulation automobile, en particulier à Nairobi. Plus de 300.000 voitures circulent chaque jour dans les rues de la capitale. C’est une des pires flottes automobiles pour ce qui est des rejets dans l’atmosphère avec pour conséquence, une pollution dix fois supérieure à la norme autorisée par l’OMS.

      Beaucoup de véhicules polluent allègrement le continent africain. Faute de transports en commun dignes de ce nom, l’automobile est reine dans presque toutes les capitales.
      Et selon le journal Le Monde, le pire est à venir. Le quotidien s’interroge en effet sur la seconde vie africaine, des véhicules diesel qui ont fait leur temps sur les routes d’Europe. Selon Le Monde, le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) qui prône une harmonisation des politiques va s’intéresser à ce problème dans un prochain rapport.

      Chez les constructeurs, le souci principal réside dans la qualité des carburants : «Tant que l’essence contiendra du plomb, nous ne pourrons pas équiper de pots catalytiques les voitures diffusées sur le continent. Idem pour le gazole: sa forte teneur en soufre ne permet pas de monter des filtres à particules sur les modèles diesel», explique un responsable Afrique du constructeur Peugeot à
      Jeune Afrique.

      Depuis trente ans, le Bénin s’est fait une spécialité de cette importation de véhicules de seconde main. Grâce au port de Cotonou, le pays constitue la plaque tournante notamment vers le Nigeria voisin, mais aussi vers le Sahel. Un commerce régulièrement mis à mal par
      les actions de protectionnisme nigérian, mais qui résiste. Ainsi, 250.000 véhicules en transit ont été importés en 2007.

      27 pays n’ayant aucune réglementation sur l’âge des véhicules importés, ce commerce de seconde vie des véhicules déjà utilisés a encore de beaux jours devant lui.

      http://geopolis.francetvinfo.fr/la-seconde-vie-bien-polluante-des-automobiles-en-afrique-172425

      ENG

      According to a United Nations report quoted by the Daily Nation newspaper, 14,300 Kenyans die each year due to air pollution related to heavy traffic, especially in Nairobi. More than 300,000 cars circulate daily in the streets of the capital. It is one of the worst car fleets in terms of atmospheric emissions, resulting in pollution ten times higher than the standard allowed by WHO.

       

      Many vehicles pollute the African continent. For lack of public transport worthy of the name, the automobile is queen in almost all capitals. And according to the newspaper Le Monde, the worst is yet to come. The daily wonders about the second life of Africa, diesel vehicles that have had their day on the roads of Europe. According to Le Monde, the United Nations Environment Program (UNEP), which promotes harmonization of policies, will address this problem in a future report.

       

      Among manufacturers, the main concern is the quality of fuels: "As long as gasoline contains lead, we will not be able to equip catalytic converters cars on the continent. Ditto for diesel fuel: its high sulfur content does not make it possible to mount particulate filters on diesel models, "explains an Africa official from the Peugeot manufacturer in Jeune Afrique.

      For thirty years, Benin has made a specialty of importing second-hand vehicles. Thanks to the port of Cotonou, the country is the hub especially to neighboring Nigeria, but also to the Sahel. A trade regularly undermined by the actions of Nigerian protectionism, but which resists. Thus, 250,000 vehicles in transit were imported in 2007.

      27 countries have no regulations on the age of imported vehicles; this second-life trade of vehicles already in use still has a bright future.

      laurence UllmannKouamé Sylvestre KOUASSIKouassi Jacques Florentin KOUAMEKouamé Serge KOUAKOUKOUASSI BENJAMIN LAURENT DIBYJoseph Semujumarie-pascale bayeSiaka Ouattara Kraparhode francescaline kouassiKouakou Noel KouameJerry Rawlings MbabaliRamatou YEOHYao SAGNAMathieu Lemaire